Plateforme de données

FERRERO ET STEF reçoivent le Trophée EVE 2021 pour la mise en place d’un nouveau schéma route-fluvial-route

Trois entreprises engagées dans le programme EVE, STEF, labellisée Objectif CO2, FERRERO, engagée dans le dispositif FRET21 depuis 2020 et MONOPRIX, engagée FRET21 depuis 2021, ont coopéré pour mettre en œuvre un nouveau schéma « route-fluvial-route » pour des produits alimentaires sous température dirigée. Cette collaboration de long-terme tri-partite, entre transporteur / industriel / retailer, accompagnée par le Club Demeter, et avec l’inclusion de nombreuses parties prenantes, symbolise parfaitement les synergies possibles entre acteurs pour réduire l’impact environnemental sur la chaîne de valeur du transport de marchandises. Le trophée EVE 2021 de la « meilleure coopération entre acteurs » récompense ainsi cette coopération inédite du fait de son ampleur, du grand nombre d’acteurs impliqués et des contraintes spécifiques liées au transport de marchandises sous température dirigée.

Un nouveau schéma "route-fluvial-route" pour des produits sous température dirigée

A l’initiative du projet, l’entreprise FERRERO fait transporter un container de confiseries d’une contenance maximale de 22 palettes une fois par semaine à l’entrepôt Monoprix de Wissous par la liaison fluviale Rouen-Gennevilliers (217 km) et l’utilisation de véhicules roulant au gaz naturel liquéfié (GNL).

Les produits concernés des marques Nutella, Kinder Bueno, Kinder chocolat, Kinder Joy et TicTac nécessitent la conservation du froid tout au long du transport.

Le transport de marchandises alimentaires sous température dirigée entraîne de nombreuses exigences, très spécifiques à ce secteur. Ainsi, le moteur du groupe froid du container doit être branché sur la péniche, qui doit donc être équipée en conséquence. De même, le container est spécifique au transport de produits alimentaires sous température dirigée : l’utilisation de ce reefer, génère des contraintes complémentaires tout au long de la chaîne de transport.

Des gains environnementaux

En vitesse de croisière, cette ligne fluviale Rouen-Gennevilliers permettra de passer de 54 à 19 camions, et ainsi de reporter 65% des trajets existants vers du multimodal. Le projet permettra également d’économiser plus de 5 tonnes de CO2e par an, de réduire de 95% les particules fines émises et de 50% les émissions de NOx grâce au passage de véhicules au GNL au lieu du gazole. L’utilisation de véhicules au GNL réduira également l’impact sonore de 50%.

Une coopération long-terme pour réduire les émissions de GES Transport

Réalisée à grande échelle, cette coopération rassemble de nombreux acteurs, de secteurs différents et complémentaires. La bonne coordination de l’ensemble des participants, conséquente au regard de l’ampleur de la démarche, a été un facteur clé de succès.

Aux côtés de l’entreprise FERRERO, STEF et MONOPRIX, le projet regroupe le Port de Rouen et le Port de Gennevilliers, les sociétés de manutention des deux ports, le transporteur fluvial (Logi Ports Shuttle), les Voies Navigables de France (VNF) et HAROPA port.

Une démarche qui s’ancre sur le long terme

Cette collaboration entre acteurs s’inscrit dans les exigences de la loi Climat & Résilience, qui vise à renforcer le transport modal sur les prochaines années et permet de valider l’efficacité du report modal pour le transport des marchandises sous température dirigée.

Elle fait partie des différentes solutions mises en place par les groupes FERRERO et STEF qui ont des ambitions communes de réduction de leur empreinte carbone.

Outre les bénéfices environnementaux, ce nouveau projet a permis également de renforcer la satisfaction des collaborateurs de travailler pour des entreprises engagées et de renforcer des liens de partenariat entre FERRERO et STEF.

Les deux groupes souhaitent que cette initiative soit la première d’une longue lignée.

Le programme EVE est porté par l’ADEME, Eco CO2 et les Organisations Professionnelles (AUTF, CGI, FNTR, FNTV, OTRE, Union TLF) et bénéficie du soutien du ministère de la Transition écologique. Il est financé par les fournisseurs d’énergie dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie.

Partagez l'article !

Découvrez nos autres articles !

L’entreprise Michelin créée en 1889, leader mondial de fabrication de pneumatiques dont le siège social...
VALRHONA, entreprise française de l’industrie agroalimentaire, spécialisée dans la production de chocolat...