Plateforme de données

Bel ambitionne de réduire ses GES de 25% d’ici 2035

JPG-LD-BELL7615

Bel est un acteur majeur de l’alimentation à travers des portions de bien manger laitières, fruitières ou végétales, et l’un des leaders mondiaux du secteur des fromages de marque. Il détient un portefeuille de produits différenciés et d’envergure internationale tels que La Vache qui rit®, Kiri®, Babybel®, Boursin®, Nurishh®, Pom’Potes® ou GoGo squeeZ®, ainsi qu’une trentaine d’autres marques locales.

Bel a l’objectif ambitieux de réduire d’1/4 ses émissions de gaz à effet de serre sur toute sa chaîne de valeur d’ici 2035 (un objectif validé par l’Initiative Science-Based Targets et en ligne avec l’Accord de Paris) et a intégré le carbone comme un outil de pilotage de ses activités.

Dans ce cadre, la filiale France du Groupe Bel a choisi de rejoindre le dispositif FRET21 en 2019 pour piloter la réduction de l’impact environnemental de ses activités de transport et logistique pour : 

  • Être capable de chiffrer l’impact ses activités de transport et logistique de ses usines vers ses dépôts Bel-Stef en France puis de ces dépôts vers les plateformes de ses clients.
  • Fixer un plan d’action clair qui engage toutes ses parties prenantes.

L’engagement de Bel dans le dispositif FRET21 a été renouvelé en 2022 pour une durée de 3 ans.

 

« Rejoindre le dispositif FRET21 pour BEL, c'est faire le choix de s'engager en faveur d’une logistique favorisant des solutions alternatives de transport plus durables. C'est aussi être un contributeur actif pour mener les changements et les défis qui s’imposent à notre génération ; qui sont ceux d’une logistique toujours plus efficace et nécessairement plus respectueuse de l'environnement. Cela marque notre volonté de contribuer, par notre engagement et à notre niveau, à réduire nos émissions de gaz à effet de serre et engager par la même occasion nos partenaires dans cette voie. »
Jordan SADOUN
Responsable Logistique

Pour remplir ses objectifs, L'entreprise agit sur 3 axes

  • Axe 1 : Distance parcourue

La distance parcourue représente le pilier prioritaire de décarbonation pour la supply chain Bel France, avec un potentiel de réduction des GES considérable. Pour cela, Bel France cible des clients livrés 5 à 6 fois par semaine pour les amener vers des fréquences de livraison réduite entre 2 et 3 fois par semaine sans impacter le taux de service. En 2024, cet axe représente une réduction potentielle de plus de 115T CO2eq.

  • Axe 2 : Moyen de transport

Pilier indispensable pour la décarbonation de sa supply chain, Bel France travaille en partenariat avec ses parties prenantes pour transitionner vers des modes de transport plus vertueux :

  • Report modal : en octobre 2023, le train a remplacé le camion pour relier les usines de l’Ouest de la France à l’entrepôt de stockage situé à Givors. Toutes les semaines, 1 trajet initialement réalisé en camion (sur les 20 qui effectuent ce parcours) s’effectue désormais en train. Par mois, cela représente 1,5 tonnes de CO2 économisées. D’ici fin 2024, l’objectif est de monter à 1 trajet en train par jour pour atteindre une réduction de 100 tonnes de CO2 par an.
  • Biocarburant : depuis octobre 2022, plusieurs boucles de transport roulent B100 (en partenariat avec les transporteurs Stef et Montaville). Le recours à ce biocarburant devrait permettre de réaliser une économie de 350T de CO2eq par an.
  • Axe 3 : Achats responsables

Pour atteindre ses objectifs de réduction Bel France priorise des transporteurs engagés dans une démarche environnementale avec la Charte ou le Label Objectif CO2. Cette action représente une réduction annuelle de 9T CO2eq.

 

Partagez l'article !

Découvrez nos autres articles !

Danone, acteur majeur français de l’agroalimentaire, propose des marques certifiées B Corp TM telles...
Mademoiselle Desserts est le leader européen dans la fabrication de pâtisseries, fournissant un large...